Le Blog du Spa Kerasy : votre spa Ayurvéda à Vannes

Agni : le feu digestif

En Ayurveda, l’alimentation est depuis toujours importante et une bonne digestion est vitale pour la santé. Nous l’admettons aujourd’hui en occident. Ceci signifie manger des aliments  en harmonie avec son organisme et donc comprendre son propre système digestif. L’AGNI est notre capacité digestive, le principe du « feu » qui va assurer la digestion.La transformation et la séparation des aliments permet d’extraire les nutriments qui vont être utilisés pour construire notre corps et produire l’énergie pour le faire fonctionner.

Quand le feu digestif s’affaiblit

Un feu digestif insuffisant  entraine une faible assimilation et une trop grande production de toxines et déchets qui vont peu à peu encrasser l’organisme ou «Ama» en médecine ayurvédique.

Pour les indiens, un feu digestif affaibli entraine une baisse de l’absorption digestive mais aussi une diminution de la résistance et de l’immunité. Même avec de bons aliments et une nourriture saine, un feu digestif insuffisant va produire des toxines. Ainsi, l’Agni est essentiel à une bonne santé. Il est très proche du dosha Pitta. Les personnes du type Pitta ont généralement un bon feu digestif. Celui-ci peut être inconstant chez les personnes Vata, et souvent insuffisant chez les personnes du type Kapha qui ont tendance à grossir et à fabriquer des toxines plus facilement.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose :

Mauvaise digestion = Mauvaise absorption = Perturbation des doshas = Accumulation des toxines AMA = Maladie

Ce qui affaiblit le feu digestif

Une bonne digestion ne doit pas perturber votre état général si la quantité de nourriture est raisonnable. On ne devrait rien ressentir de gênant et rester en forme en digérant. La mauvaise digestion produit des lourdeurs, ballonnements, gênes dans le ventre, éructations et de la fatigue.

Une mauvaise digestion peut survenir dans les cas suivants :

  • excès d’alimentation
  • aliments peu frais ou avariés
  • boissons ou aliments glacés
  • horaire irrégulier de repas
  • mauvaises combinaisons d’aliments (ex : fruits crus acides et céréales)
  • constipation durable
  • troubles nerveux, anxiété
  • manque de sommeil.

Testez le niveau de votre feu digestif

Dans la liste suivante, avez-vous au moins trois signes ?

  • lourdeur après les repas
  • pas ou peu d’appétit
  • langue chargée en permanence
  • longue digestion
  • fatigue ou sommeil après les repas
  • ballonnements ou ventre gonflé après les repas
  • beaucoup trop de gaz intestinaux
  • sensation de froid après le repas
  • nausées après le repas
  • estomac ou ventre froid au toucher
  • éructations avec l’odeur des aliments du repas précédent
  • selles molles ou liquides fréquentes, voire diarrhées
  • présence d’aliments non digérés dans les selles.

Vous avez trois signes, votre feu digestif est affaibli. Il faudra essayer de le réactiver. Un conseil : limiter pendant un certain temps les aliments crus, plus difficiles à assimiler.

Comment activer son feu digestif ?

Pour améliorer le feu digestif, l’ayurveda préconise une alimentation chaude, très légère et cuite pour mettre le tube digestif au repos quelques temps. Parfois, et selon la constitution des personnes, certaines épices sont employées pour stimuler la digestion (gingembre, cumin, poivre, anis, coriandre…). Les plantes comme assafétida, le fenouil pourront être employées pour les personnes de type Vata. Pour les types Pitta, il s’agira plutôt des épices rafraîchissantes : curcuma, menthe, cardamome, … L’ail, le piment et autres épices chaudes et piquantes iront mieux pour les types Kapha.

Prenez soin de vous !